Quartier de Brooklyn, Bushwick était hyper dangereux dans les A90. C'est devenu maintenant un des temples de la gentrification, un peu comme le XIXe à Paris et comme le Panier à Marseille (nan, pour ça, je déconne).

 

Bushwick



Filmé en plusieurs plans sequences alors qu'il devait etre unique (y a au moins deux belles coupures, j'ai arreté de compter par la suite), ce film est assez d'actualité: la Guerre Civile reprend. On va donc suivre une nana pendant 1H30 dans l'enfer de la guerrila urbaine, entre envahisseurs et habitants du quartier.

Ca se laisse bien regarder même si mou du genou par moment (les plans séquences, c'est cool, tout comme donner un aspect docu en étant proche de l'action, mais ça lasse un peu).

Et le spectateur gaucher se demandera si Brittany Snow l'est vraiment ou pas, gauchère.
La spectatrice se dira surement "ah merde, encore un film où un mec sauve une fille".

Le spectateur de droite se dira "putain de film anti fa de merde avec toutes ces répliques de bienpensants!"

Le spectateur de gauche se dira que c'est quand meme un peu la faute de Trump toussa.

Le spectateur fan de films de genre se dira quand meme que ça vaut pas un bon Carpenter.

Et le spectateur lambda de Netflix en aura rien à fouttre puisqu'il attend Stranger Things.

Quant à Legend13 d'Allociné, il n'aura pas vu un truc aussi époustouflant depuis Alien : Covenant 

 

Crédit photo: DR